Méthode Agile - Clever Culture
Réussir sa vie professionnelle

Méthodes Agiles : Découvrez le Guide Complet sur le Sujet12 min read

Méthodes Agiles, Agilité, projet Agile… Ces termes fleurissent dans nos entreprises et sont parfois utilisés à tort et à travers.

Lorsqu’on réalise quelques recherches pour mieux comprendre le sujet, on constate également qu’énormément d’entreprises et de coachs proposent des services de formation et d’accompagnement aux méthodes Agiles. Il y’a donc un véritable marché et un engouement qui existent autour de cette approche de gestion de projet.

Contrairement à certaines idées reçues, l’Agilité ne représente pas une méthodologie définie mais une philosophie. Des méthodologies de gestion de projet qui intègrent les valeurs et les concepts de cette philosophie seront par la suite qualifiées de « méthodes Agiles ».

Par plusieurs aspects, ces méthodes se distinguent des approches en cascade ou en V plus traditionnelles. Les chefs de projets possèdent donc un outil supplémentaire pour atteindre leurs objectifs.

Alors qu’est ce que la philosophie Agile ? D’où vient-t-elle ? Quelles sont les méthodes Agiles ? Clever Culture fait le tour de la question dans cet article.

Bonne lecture 😉

Ce n’est pas le projet qui m’intéresse, c’est la vie.

Gérard depardieu

Origine des méthodes Agiles

En 2001, aux Etats-Unis, 17 experts en développement de logiciel se réunissent. Cette rencontre découle du constat d’un taux d’échec élevé de différents projets. Leurs méthodologies ne sont pas/plus pertinentes.

L’objectif pour ces personnes est de trouver un nouveau consensus sur des méthodes adaptées et efficaces.

En effet, le fonctionnement en rationalisme Cartésien présente ses limites : cycle de projet en cascade (sans rétroaction), systèmes entropiques ou encore une gestion du risque par la documentation (sans expérimentation).

Le fruit de cette rencontre est le manifeste Agile qui s’appuie sur quatre valeurs fondamentales et douze principes.

Les méthodes Agiles promeuvent une rapidité d’exécution, un esprit collaboratif et un produit final qui répond aux besoins des clients. Pour cela, elles s’appuient sur un cycle de développement itératif, adaptatif et incrémental.

Elles séduisent ainsi les startups et d’autres entreprises qui souhaitent modifier leur approche de la gestion des projets.

Le site https://start.lesechos.fr présente le classement 2018 des entreprises Agiles :

Classement agile 2018 entreprises de plus de 500 salariés
Classement agile 2018 entreprises de 50 à 499 salariés
Classement agile 2018 entreprises de moins de 50 salariés
Les 3 classements AgileIndex®/ At Work des entreprises agiles
Source : ChooseMyCompany avec Wemanity et Les Echos START – https://start.lesechos.fr

Le manifeste Agile

Présentation

Le livrable de la réunion des 17 experts est le manifeste Agile qui est consultable en français à cette adresse : http://agilemanifesto.org/iso/fr/manifesto.html

Initialement, la finalité de ce document s’applique au développent de logiciels. Cependant, les concepts mis en avant sont applicables et pertinents dans des domaines variés.

Ainsi, et comme le souligne le site https://oyomy.fr, le manifeste représente autant un état d’esprit qu’une méthodologie. Il invite à la collaboration et à l’amélioration continue.

Enfin, les retours d’expérience sont invités à être partagés. Une des raisons du succès de l’approche Agile est la création d’une communauté autour de ses principes qui permet leurs évolutions et adaptations selon les secteurs d’activité et les besoins.

Les quatre valeurs fondamentales

Les quatre valeurs fondamentales du manifeste Agile sont amenées de manière préférentielle par rapport à l’approche classique et non en opposition.

Ainsi, le manifeste Agile reconnait les valeurs des approches différentes. En cohérence avec elles-mêmes, les quatre valeurs invitent à s’adapter à la situation tout en privilégiant si possible leurs concepts.

Manifeste des méthodes agiles - Clever Culture
Manifeste Agile
Source : http://agilemanifesto.org/iso/fr/manifesto.html

1) Les individus et leurs interactions plus que les processus et les outils

Ce premier principe place l’humain et le travail en équipe avant les méthodologies et les outils.

Il met en avant que ce sont les collaborateurs d’une entreprise qui produisent le plus de valeur pour cette dernière. Il invite également à la collaboration : travailler en équipe pour permettre de plus belles réussites.

Ainsi, il propose d’investir dans les compétences humaines plutôt que dans des outils et des procédures. En effet, l’organisation dépendra ainsi moins de l’évolution technologique. Cela permet surtout une plus grande souplesse organisationnelle car les individus ne sont pas assujettis aux process de l’entreprise.

La technique est moins importante que les hommes ou que la société, l’important, c’est le projet humain qui est derrière.

Dominique wolton (internet et après)

2) Des logiciels opérationnels plus qu’une documentation exhaustive

Ce second principe reflète les aspects itératifs et incrémentaux des méthodes Agiles.

En effet, il met en avant la plus-value d’avoir un produit minimaliste mais opérationnel plutôt qu’un cahier des charges ambitieux mais n’existant qu’en format papier.

Cela permet d’avoir une mise sur le marché rapide mais surtout de confronter le produit aux clients. Le résultat final pourra alors être mieux adapté aux attentes de ces derniers.

3) La collaboration avec les clients plus que la négociation contractuelle

Ce troisième principe modifie l’approche traditionnelle client-fournisseur. Il propose d’intégrer activement le client dans le processus de création du produit.

Cette dernière ne peut être que bénéfique car elle s’appuie sur une relation gagnante-gagnante. Nous avions développé cet aspect dans notre article Réussir au travail : 5 conseils efficaces vers la promotion.

Les avantages sont notamment le développement d’une relation de confiance avec le client mais surtout une meilleure pertinence des fonctionnalités produit développées.

4) L’adaptation au changement plus que le suivi d’un plan

Lorsque l’on pense aux méthodes Agiles, c’est généralement ce principe qui nous vient spontanément en tête.

Il met en avant la nécessité de s’adapter aux différentes évolutions (environnement, besoins, coûts…) pour la réussite d’un projet.

En effet, lorsqu’un plan dévie, il est plus judicieux d’établir un nouveau plan plus adapté plutôt que de dépenser de l’énergie à essayer de rattraper le plan initial.

Les douze principes des méthodes Agiles

Douze principes découlent de ces quatre valeurs fondamentales, ils sont également disponibles à l’adresse http://agilemanifesto.org/iso/fr/manifesto.html.

Je pense que ces derniers parlent d’eux mêmes :

1- Notre plus haute priorité est de satisfaire le client
en livrant rapidement et régulièrement des fonctionnalités
à grande valeur ajoutée.


2 – Accueillez positivement les changements de besoins,
même tard dans le projet. Les processus Agiles
exploitent le changement pour donner un avantage
compétitif au client.


3 – Livrez fréquemment un logiciel opérationnel avec des
cycles de quelques semaines à quelques mois et une
préférence pour les plus courts.


4 – Les utilisateurs ou leurs représentants et les 
développeurs doivent travailler ensemble quotidiennement
tout au long du projet.


5 – Réalisez les projets avec des personnes motivées.
Fournissez-leur l’environnement et le soutien dont ils
ont besoin et faites-leur confiance pour atteindre les
objectifs fixés.


6 – La méthode la plus simple et la plus efficace pour 
transmettre de l’information à l’équipe de développement
et à l’intérieur de celle-ci est le dialogue en face à face.


7 – Un logiciel opérationnel est la principale mesure d’avancement.


8 – Les processus Agiles encouragent un rythme de développement 
soutenable. Ensemble, les commanditaires, les développeurs
et les utilisateurs devraient être capables de maintenir
indéfiniment un rythme constant.


9 – Une attention continue à l’excellence technique et
à une bonne conception renforce l’Agilité.


10 – La simplicité – c’est-à-dire l’art de minimiser la 
quantité de travail inutile – est essentielle.


11 – Les meilleures architectures, spécifications et 
conceptions émergent d’équipes autoorganisées.


12 – À intervalles réguliers, l’équipe réfléchit aux moyens
de devenir plus efficace, puis règle et modifie son
comportement en conséquence.

Les douze principes du manifeste agile

Les différentes méthodes Agiles

Il y’a de nombreuses méthodes que l’on peut qualifier d’Agiles ou même de semi-Agiles. Certaines ont été appliquées bien avant la création du manifeste Agile (comme le Lean ou même le célèbre Scrum).

Le manifeste Agile présente l’intérêt de poser des valeurs et des principes. Il permet ainsi de fédérer des pratiques qui répondent à ces derniers et d’en créer ou d’en adapter d’autres.

Ce paragraphe a pour objectif de vous présenter quelques méthodes Agiles appliquées aujourd’hui dans les entreprises.

Méthodes Agiles - Clever Culture

La méthode Agile la plus populaire : Scrum

La méthode Scrum se caractérise par son aspect adaptatif. Son principe est de pouvoir réorienter constamment la direction du projet en fonction des différents retours d’expérience.

Pour permettre cela, le processus de cette méthode s’articule autour de périodes de temps limitées appelées Sprints. Durant ces périodes, les équipes s’affèrent à remplir des objectifs découlant de la rétrospective des sprints précédents.

La méthode Scrum définit trois rôles nécessaires à sa réalisation :

  • Le Product Owner qui porte la finalité des besoins du produit développé,
  • L’équipe de développement qui transforme les besoins du client en fonctionnalités utilisables,
  • Le Scrum Master que l’on peut assimiler au chef de projet. Il est garant de la bonne application de la méthode et de son avancement.

Pour aller plus loin, voici une vidéo de présentation de cette méthode :

Source : www.youtube.com – Moullouze Mohamed

La méthode Extreme Programing ou méthode XP

Cette méthode applique à l’extrême les principes du manifeste Agile. Selon le site https://www.planzone.fr, elle est idéale pour les équipes composées de vingt personnes ou moins ; elle privilégie la communication. Notre article Ecouter les autres : pourquoi c’est important et comment le faire ? approfondi cet aspect.

Cette dernière demande de la discipline. Son objectif principal est de réduire les coûts liés au changement. Pour cela, le projet devient extrêmement flexible. Les itérations sont très courtes car minimalistes. Des tests sont réalisés systématiquement avant la livraison et le client est un acteur sollicité entre chaque itérations.

Méthodes Agiles : l'extreme programing - Clever Culture
Le cycle de l’Extreme Programming
Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Extreme_programming

La méthode Lean Software Development

La méthode Lean provient du système de production des usines Toyota dans les années 1950. Le contexte est donc celui du Taylorisme et d’un pays d’après-guerre qui se reconstruit. La finalité est la recherche de performance en éliminant toutes formes de gaspillage afin de permettre l’exploitation optimale des ressources.

Plusieurs méthodes sont des dérivés de la méthode Lean. Parmi ces dernières, on retrouve le Lean Management et le Lean Software Development.

La méthode Lean Software Development place la qualité au cœur du projet. Elle cherche à optimiser les processus d’apprentissage, de décision, de mesure de performance et de livraison.

Son modèle est bien sûr un développement itératif basé sur sept principes :

  • L’élimination du gaspillage,
  • L’amélioration de l’apprentissage,
  • Retarder l’engagement ou les décisions jusqu’au moment opportun,
  • Livraisons rapides et régulières,
  • Responsabiliser l’équipe et la rendre autonome,
  • Intégrer la qualité et la mesurer dès le début du projet,
  • Garder une vision macroscopique afin d’améliorer en permanence le système.

La célèbre méthode Kanban est issue de l’approche Lean. C’est une méthode de gestion des stocks qui tend vers un équilibre production/demande.

La méthode Feature Driven Development ou méthode FDD

La FDD (méthode du Développement Fondé sur les Fonctionnalités, en français), articule le projet autour des principales fonctionnalités définies par le client.

Elle permet ainsi de dédier des équipes différentes sur chaque fonctionnalité. Le livrable final sera optimisé selon le besoin du client.

Cette méthode Agile se compose de cinq étapes :

  • La construction du modèle global ou la définition du périmètre du projet,
  • L’établissement, avec le client, des principales fonctionnalités attendues du produit,
  • La planification des fonctionnalités (planning détaillé et dates des différentes itérations),
  • La phase de conception des fonctionnalités,
  • La phase de développement des fonctionnalités.

Les autres méthodes Agiles

Méthodes Agiles - Clever Culture

Parmi les autres méthodes de gestion de projets qui sont cohérentes avec le manifeste Agile, nous retrouvons :

  • Le modèle Crystal qui favorise la communication,
  • L’Agile Unifierd Process (Agile UP ou AUP) qui allie différentes méthodes,
  • Le Dynamic Systems Development Method (DSDM) qui s’articule autours de neuf principes,
  • L’Adaptive Software Development (ASD) adapté aux projets d’e-business.

Références et mot de la fin

Depuis sa création, le manifeste Agile a fait couler beaucoup d’encre et ses principes ont séduit beaucoup d’entreprises. Il a permis de remettre au goût du jour différentes méthodes de gestion de projets et d’en rendre célèbre d’autres.

L’approche Agile est une approche pleine de bon sens. Elle découle de la frustration des 17 experts en informatique qui ne parvenaient pas à optimiser la gestion de leurs projets avec les approches traditionnelles. Fort heureusement, les différentes méthodes ont été au fur et à mesure adaptées pour répondre également aux besoins des projets non informatiques.

Cependant, pour que ces méthodes fonctionnent, il faut l’adhésion des différents collaborateurs. La culture d’entreprise doit également intégrer suffisamment de souplesse à la bonne application de ces dernières.

Enfin et pour rester Agile ;), je pense qu’il ne faut pas s’interdire d’adapter la méthode de gestion de projet utilisée aux besoins et au contexte. En effet, chaque entreprise rencontre ses propres challenges et il n’y a pas de solutions miracles et universelles pour les surmonter.

Merci d’avoir parcouru cet article sur la présentation des méthodes Agiles. Bien entendu, la section des commentaires vous est dédiée pour des questions et/ou contributions.

Vous avez aimé ? Merci de nous aider à faire vivre Clever Culture en vous abonnant et en partageant.

Les sources de cet article : https://www.unow.frhttps://www.nutcache.com/frhttps://agiliste.fr/https://www.planzone.frhttps://fr.wikipedia.org/wikihttps://start.lesechos.frhttp://agilemanifesto.org/iso/fr/manifesto.htmlhttps://oyomy.fr

Photo de couverture et images sans légende : https://pixabay.com/fr

Citations : http://evene.lefigaro.fr

Découvrez également les autres sujets traités par Clever Culture sur notre Blog

A bientôt et soyez heureux !

JB


Le projet est le brouillon de l’avenir. Parfois il faut à l’avenir des centaines de brouillons

Jules renard

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.