Réussir sa vie professionnelle

Comment trouver le métier de vos rêves : 5 conseils indispensables17 min read

Exercez vous le métier de vos rêves? Avez-vous trouvé votre voix professionnelle?

Pendant longtemps, j’ai exercé une activité sans réellement aimer mon travail. Le temps passait et je me rendais inlassablement au boulot sans spécialement me questionner. Je me contentais simplement de ce que j’avais.

Puis un jour, comme tout le monde, je fus rattrapé par cette question : quel est le sens que je souhaite donner à ma vie ? Certes, je suis épanoui grâce à ma famille et mes amis et je m’en réjouis au quotidien. Cependant, mon travail représente ce que j’accomplis. Je passe la plupart de mes journées et de mon temps à travailler. Il est donc primordial que je donne du sens à mon activité.

Comment trouver le métier de nos rêves ? Répondre à cela est difficile. Cependant, il suffit parfois d’écouter notre petite voix intérieure qui nous souffle au quotidien si nous sommes cohérents ou non avec nous mêmes.

Sondage bonheur au travail
Source : www.ladepeche.fr

Ensuite, agir pour réellement parvenir à exercer le métier de nos rêves peut paraître difficile. Quitter une situation de confort pour l’insécurité et l’aventure. Brrrrrrr cela peut faire froid dans le dos.

Cet article vous livre 5 conseils pour trouver votre voix et réunir les bonnes conditions pour accéder au métier de vos rêves.

Exercer le métier de nos rêves = Trouver ce que l’on aime

Le métier passion

Oui je sais, vous avez déjà entendu cela un peu partout. Mais pour ce sujet, impossible de faire sans. Pour exercer le métier de vos rêves, il faut faire ce que vous aimez faire.

Et c’est maintenant que je vais tenter de vous apporter une plus-value en vous partageant mon expérience. 😉

Si vous avez une passion et qu’il est possible de vivre de cette passion alors ce sera plus facile pour vous de réaliser votre rêve. Soyez néanmoins vigilant, ne foncez pas tête baissée et étudiez correctement le marché de votre passion. Rapprochez vous également d’autres personnes avec le même centre d’intérêt qui se sont déjà lancées.

Ces démarches sont nécessaires car entre faire ce que l’on aime par passion et en vivre il y’a un fossé. Croyez un petit blogueur en auto-édition comme moi 😉 ce n’est pas parce que j’aime lire et écrire que je suis le nouveau Alexandre Dumas.

Si vous n’avez pas de passion particulière, rassurez-vous, il est facilement possible de trouver un emploi qui vous donne le sourire tous les matins.

Se connaitre avant tout

Dans les deux situations, il est nécessaire de vous connaitre.

En effet, c’est en connaissant vos valeurs, vos qualités et vos défauts que vous pourrez exercer un métier qui vous épanoui.

Par exemple, je suis une personne extrêmement empathique et très accès sur l’Humain (c’est d’ailleurs à mon sens ma plus grande force et ma plus grande faiblesse). J’ai travaillé dans un grand groupe de la sidérurgie.

Les grandes entreprises ont un système d’évolution et de reconnaissance bien encadré. De manière non péjorative mais pour que vous compreniez : les personnes sont dans des cases et ont une évolution pratiquement définie à l’avance.

Avec un regard macro, cela semble être le meilleur système, tout le monde est logé à la même enseigne et il n’y a pas de différence et d’injustice. En revanche, avec une vue micro, les glandeurs et les bosseurs auront sur le long terme la même reconnaissance.

Une personne du collège maîtrise qui a un fort leadership ne pourra pas encadrer de personnes car elle n’a pas le bon diplôme (oui, la France est toujours en retard la dessus mais c’est un autre sujet… ne me collez pas l’étiquette de rageur car je suis cadre et j’ai eu de la peine pour certains collègues méritants). En revanche, un cadre, animé par sa seule ambition (je reste dans le cliché volontairement), aura lui le privilège d’encadrer des équipes et d’avoir une évolution importante.

Ce système existe, il a des qualités et des défauts. Il convient à certains et non à d’autres. Moi, il ne me convenait pas car il est simplement en opposition totale avec mes valeurs. J’ai donc quitté une position confortable et des privilèges pour une PME à taille humaine. J’ai ainsi pu retrouver mes valeurs et l’esprit d’équipe qui me fait vibrer et cela, ça n’a pas de prix.

Par extrapolation de vos valeurs, pour exercer le travail de vos rêves, choisissez ce dernier en fonction de vos qualités et de vos défauts.

En effet, n’entrez pas dans l’armée si vous n’arrivez pas à fonctionner dans un cadre ou ne soyez pas chirurgien si vous ne pouvez pas vous concentrer plus de 5 minutes (non, svp ne faites pas ça).

La connaissance de soi vient avec l’âge et au fur et à mesure des expériences. Il est simplement nécessaire d’être cohérent avec ses valeurs et ses passions. Multipliez au maximum les expériences vous permettra de définir avec précision ce vers quoi vous voulez vraiment vous diriger.

Des cabinets spécialisés proposent des ateliers pour travailler sur soi.

Si vous souhaitez approfondir le sujet, je vous conseille l’ouvrage suivant (les adolescents sont la cibles de ce dernier mais il convient à toutes les personnes qui souhaitent se réorienter)

30 jours pour trouver ma voie et vivre mes rêves: Mon carnet d’orientation et GPS de vie.(Isabelle Servant) – N°1 des ventes dans la catégorie orientation professionnelle

Le métier de vos rêves doit avoir un sens pour vous

Le besoin d’accomplissement

Parvenir à faire ce que l’on aime est une bonne chose et est essentielle. Mais que pensez vous d’ajouter à cela un sentiment d’accomplissement ?

Je vais illustrer ce propos avec une base bien connue de tous : la Pyramide de Maslow

Pour faire simple, Maslow classe les besoins humains en cinq catégories. Ce classement correspond à l’ordre dans lequel ces besoins apparaissent à un individu. La satisfaction d’un besoin inférieur engendre les besoins d’un niveau supérieur.

Ces cinq besoins sont :

  • 1) Les besoins physiologiques. Ces derniers sont directement liés à la survie de l’individu. Ce sont typiquement des besoins concrets comme manger, boire, dormir, se reproduire etc…
  • 2) Le besoin de sécurité. Il correspond au besoin d’être protégé, autant moralement que physiquement. On va donc retrouver la sécurité d’un abri, la sécurité contre les violences physiques ou encore la sécurité et la stabilité familiale.
  • 3) Le besoin d’appartenance. Il se traduit par le besoin de se sentir aimé, d’appartenir à un groupe cohésif, avoir des amis et ne pas se sentir rejeté.
  • 4) Le besoin d’estime. Il s’agit ici du besoin de confiance en soi et de respect de soi-même. Ce dernier pourra être rempli par la considération, la bonne réputation et la bonne reconnaissance par les autres.
  • 5) Besoin d’accomplissement, il correspond au besoin de se réaliser, d’exploiter et de mettre en valeur son potentiel personnel dans tous les domaines de la vie. Il prendra différentes formes selon les personnes. Pour certains ce sera le besoin d’étudier, d’en apprendre toujours plus, de développer ses compétences et ses connaissances personnelles. Pour d’autres ce sera le besoin de créer, d’inventer, de faire et pour d’autres encore ce sera la création d’une vie intérieure / spirituelle

sources : « Pyramide des besoins », sur le site Wikipedia.org –« 8 alternatives à la pyramide de Maslow », sur le site nouscomprendre.com –« Motivation, La pyramide des besoins selon Maslow », sur le site alainbattandier.free.fr

Si l’on s’appuie sur les travaux de Maslow et que l’on retransmet ces derniers au monde professionnel, nous aurons tous un jour ou l’autre besoin de nous accomplir pour nous sentir heureux.

Si cela vous intéresse, L’ebook Rédigez et résolvez votre formule du bonheur vous propose de décliner les travaux de Maslow dans tous les aspects de votre vie pour améliorer ces derniers.

Ebook – Rédigez et résolvez votre formule du bonheur

Se projeter pour mieux se réaliser

Ainsi, pour trouver le métier de vos rêves, pensez tout d’abord à la finalité de ce dernier. Quel est l’élément qui vous anime au fond de vous ? Aider les autres ? Laisser votre trace ? Faire avancer la science ? …

Réfléchissez bien à cela. Car une fois que vous serez satisfait de votre salaire et que vous aurez un contrat long terme (besoins 1 et 2), que vous serez un membre reconnu d’une équipe (besoin 3) et que vos supérieurs auront de l’estime pour vous (besoin 4), alors vous réaliserez si oui ou non, la finalité de votre travail a un réel sens pour vous.

J’ai conscience que trouver un métier qui regroupe tous ces aspects est difficile. Comme vous tous, j’ai des charges, un loyer, des enfants et ma responsabilité première est de veiller à mon foyer. J’ai donc conscience qu’il est compliqué de changer de métier tous les quatre matins pour trouver un job qui permette d’accomplir pleinement ces cinq besoins.

C’est pour cela qu’il est vraiment primordial, avant de s’engager dans un emploi, de se projeter dans le besoin d’accomplissement. Sur le long terme, votre emploi aura-t-il un sens pour vous ? Dans 10 ans, pourrez-vous regarder en arrière en étant fier de tout ce que vous avez accompli ou vous rendrez vous à votre travail avec le moral dans les chaussettes pour subir une autre journée ?

J’insiste sur ce dernier besoin car les quatre autres sont plus modulables :

Si je devais résumer ma pensée en une seule phrase :

Exercer le métier de ses rêves c’est avoir l’occasion de s’accomplir tous les jours.

Découvrez une vidéo très intéressante réalisée par Le Monde sur le bonheur au travail :

Faut-il forcément être heureux au travail? Le Monde – Le 7 janvier 2019

Etre bien entouré est primordial pour exercer le métier de vos rêves

L’entourage proche

Cela fait déjà plus de dix ans que je suis dans la vie active (légère augmentation du rythme cardiaque). Sans entrer dans des détails sans importance pour vous, sachez que, pour l’instant, j’ai changé de poste et d’entreprise tous les trois ans environ.

J’ai travaillé dans les collèges exécution, maîtrise, puis cadre et je suis actuellement chef d’entreprise. Grâce à cela, j’ai eu la chance de découvrir des secteurs variés comme la sidérurgie, le génie civil, l’énergie…

Ainsi, au fur et à mesure, j’ai affiné mon projet professionnel en définissant ce que j’aimais, mes qualités, mes défauts et surtout ce dans quoi je m’accomplissais.

Vous vous doutez bien que faire ainsi « le yoyo » dans sa vie professionnelle demande beaucoup d’efforts d’apprentissage et d’adaptation. Cela demande également par moment des sacrifices financiers. Toute cette instabilité peut affecter la motivation. Ce fut d’ailleurs régulièrement mon cas.

L’amour commence par soi. Lorsque votre relation avec vous-même est fondé sur l’amour et le respect, toutes vos relations changent

Don miguel ruiz

Si aujourd’hui j’ai la chance de m’épanouir dans ce que je fais c’est uniquement grâce à mon entourage proche. C’est eux qui m’ont soutenu lorsque je suis retourné sur les bancs de l’école ou lorsque j’ai eu des mobilités géographiques.

Vous imaginez ? Mes questionnements et mes doutes professionnels affectent directement la vie de ma famille. Mes proches ont cependant accepté tous ces changements pour mon épanouissement. Cela n’a pas de prix à mes yeux et je n’aurais jamais réussi à vivre toutes ces expériences sans ce soutien. J’espère être capable de leur rendre la pareille un jour.

Trouver le métier de ses rêves est un chemin passionnant mais sinueux. Pour le parcourir, il est nécessaire d’être soutenu par votre entourage le plus proche.

Le réseau professionnel

Ensuite, et je ne pense pas vous apprendre quelque chose, c’est votre réseau professionnel qui sera pour vous le moyen le plus efficace pour trouver l’emploi qui vous correspond le mieux.

trouvez le métier de vos rêves
Moyen par lequel les demandeurs d’emploi ont (re)trouvé un emploi
Source : www.nouvelleviepro.fr

A mon sens, nos journées au travail sont essentiellement composées de relations humaines. Il y’a des entraides, des compétitions, des conflits, des amitiés… Vous marquerez vos collègues d’une manière ou d’une autre et il s’en souviendront.

Essayez donc d’être exemplaire en assumant vos défauts et en brillant par vos qualités. Vous êtes humain tout comme vos collègues. Soyez bienveillant avec les autres et ils le seront avec vous. Je vous invite à redécouvrir notre article sur la loi de l’attraction pour en apprendre un peu plus. Donnez envie aux autres de vous faire confiance et de travailler avec vous. Ainsi, lorsque votre projet professionnel sera suffisamment mûr, votre réseau sera un tremplin pour accéder au métier de vos rêves.

Chaque erreur est un pas vers le métier de vos rêves

Selon l’Insee, un actif entrant aujourd’hui sur le marché du travail changera en moyenne 4,5 fois d’employeur au cours de sa carrière.

Ce chiffre démontre que le temps où l’on travaillait toute sa carrière dans la même entreprise est révolu. Cela est à mon sens une bonne chose.

Je m’explique, le site www.studyrama.com publie 1 200 fiches métier différentes, la France compte environ 2.69 millions d’entreprises selon le site graphseobourse.fr. Rester toute sa vie dans la même entreprise ou exercer toute sa vie le même poste revient à avoir un jardin avec toutes sortes de fruits et de légumes et de ne manger que des pommes toute sa vie. Cela est dommage vous ne trouvez pas ?

Ainsi, en restant sur cette métaphore, je vous invite à vous promener dans le ‘jardin de l’emploi’ et à expérimenter différents fruits et légumes jusqu’à ce que vous trouviez ce qui vous convient vraiment.

Votre poste actuel ne vous convient pas ou plus ? Vous vous sentez emprisonné dans votre situation ? Changez simplement de regard sur les choses. Votre poste actuel est une simple expérience dans l’ensemble de votre carrière. De plus, je suis certain que vous avez appris beaucoup de choses et que vous avez croisé la route de plusieurs personnes géniales.

Les expériences qui composent votre parcours professionnel ne sont jamais des erreurs. En effet, ces dernières, même si elles ont pu vous sembler douloureuses, vous ont appris à mieux vous connaitre et à savoir ce que vous voulez et ce que vous ne voulez plus.

Il y’a une chose que j’ai constaté au travers de mes diverses expériences professionnelles, c’est la notion de micro-univers. Lorsqu’on travaille pour une entreprise donnée, dans un service spécifique, nous nous retrouvons dans une sorte de bulle, que j’appelle « micro-univers » et qui est régie par ses propres codes. Nous sommes d’ailleurs un acteur à part entière du fonctionnement de ce système clos. J’ai surtout remarqué qu’avec le temps, on oublie qu’il y’a des millions d’autres sociétés, des milliers d’autres métiers soit un nombre impressionnant de micros-univers qui fonctionnent en parallèles du notre. J’arrête là mon délire méta-physique mais je souhaite vous démontrer qu’il est mathématiquement impossible que vous soyez prisonnier d’un poste qui ne vous épanoui pas.

En sachant cela, il vous est donc parfaitement possible de tirer profit de ce système. Après un long travail sur moi-même, c’est d’ailleurs ce que j’ai choisi de faire. J’ai découvert que le moment qui m’épanoui le plus dans un emploi est les premières années. Simplement parce que cela correspond à la phase d’apprentissage. J’ai ensuite le sentiment que la stimulation intellectuelle décroit. Arrivée à cette phase, je cherche à me positionner sur un autre poste. Pour moi, je pense que cet apprentissage continue tout au long de ma carrière correspond au métier de mes rêves.

Développer ses compétences pour accéder au métier de vos rêves

Si vous lisez cet article de manière décousue, j’indique dans le paragraphe précédent inspirer à un nouveau poste après quelques années lorsque je recherche des nouveaux défis intellectuels.

Pour parvenir à cela, je concentre beaucoup d’efforts dans le développement de mes compétences transverses. Il est impératif que votre employeur actuel ou futur vous juge rapidement rentable dans le poste visé.

Ainsi, même si vous n’avez pas encore certaines compétences spécialisées, votre expérience sera votre atout le plus précieux.

Tout le monde est un génie. Mais si vous jugez un poisson sur ses capacités à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide.

Albert einstein

Par exemple, imaginons que vous soyez directeur de projets dans un domaine technique et que vous visiez un poste dans le service marketing de votre entreprise. Pour vous démarquer lors du recrutement face à des personnes qui connaissent le marketing, il faudra mettre en avant votre capacité à fédérer vos chefs de projets et vos sous-traitants, votre aisance relationnelle et votre capacité à gérer les imprévus… Démontrez enfin vos capacités d’adaptation et prouvez que vous pourrez être très rapidement opérationnel. Le responsable se dira « si j’investis un peu de temps en formation au début dans cette personne, elle fera rapidement la différence par la suite… »

Ensuite, il vous faudra bien entendu rapidement maîtriser les bases du poste visé. Et là il n’y a pas de secret, il vous faudra investir du temps.

Pour cela, je vous invite à lire des livres et à investir dans des formations. J’ai conscience que cela peut représenter un coût mais je suis persuadé qu’investir en soi n’est jamais perdu. De surcroît, votre entreprise peut également prendre en charge ces formations si vous lui démontrez qu’elle sera également gagnante. Le Projet de Transition Professionnel (ex-CIF) est également un droit, plus de renseignements ici :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F14018

Vous avez trouvé le métier de vos rêves, vous avez travaillé dur pour l’exercer et vous êtes enfin retenu sur le poste tant convoité ? Félicitations à vous. Il y a maintenant une dernière chose à ne pas négliger et qui est essentielle : quitter votre poste actuel proprement.

Il est possible que votre nouveau projet professionnel ait généré des visions divergentes avec vos collègues et responsables actuels. Cependant, il est absolument nécessaire que vous mettiez tout en oeuvre pour partir en bon terme. C’est vos expériences passées, positives et négatives, qui vous ont permis de trouver le métier de vos rêves, ne les reniez pas 😉

De plus le monde professionnel est petit, vous ne savez dans quelle mesure vous serez amener à recroiser vos anciens collègues. Conservez donc de bonnes relations.

J’espère sincèrement que ces cinq conseils ont pu vous aider dans la définition et la concrétisation du métier de vos rêves. Pour conclure, n’oubliez pas que la vie professionnelle est une expérience formidable. On rencontre des personnes magiques, on apprend énormément dans les domaines technique et humain. On apprend surtout à se connaitre soi même et à se réaliser. Profitez alors de chaque expérience car elle a beaucoup à vous apporter.

Le bonheur ne se trouve pas au sommet de la montagne mais dans la façon de la gravir

Confucius

Merci beaucoup pour votre lecture ! Clever Culure est uniquement dédié à votre bien être. Alors, si vous aimez, merci de partager et de vous abonner.

Je vous invite à découvrir nos autres articles sur notre blog ainsi que notre ebook qui vous accompagnera dans votre recherche du bonheur.

La photo de couverture provient du site : https://pixabay.com

A bientôt et soyez heureux !

JB

4 réflexions au sujet de “Comment trouver le métier de vos rêves : 5 conseils indispensables17 min read

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.