Donnez de l'élan à votre carrière

Réussir au travail : 5 conseils efficaces vers la promotion12 min read

Comment réussir au travail? Comment mettre toutes les chances de son côté pour décrocher la promotion tant espérée? Cet article vous livre 5 conseils pour maximiser vos chances d’atteindre cet objectif!

Je ne sais pas pour vous, mais moi, je suis entré sur le marché de l’emploi en 2008. Depuis que je travaille, j’entends dire que c’est la crise et que les temps sont durs. Appartenant à la génération Y, j’ai même entendu qu’on définissait cette dernière comme « la génération sacrifiée ».

Le contexte est donc, en apparence, pas terrible pour espérer avoir une belle progression de carrière comme on en connaissait du temps des 30 glorieuses. C’est vrai, à l’époque, j’entendais des belles histoires sur untel qui a commencé dans une société en production et qui en est maintenant le Directeur Général.

De plus, même lorsque j’ai obtenu mes beaux diplômes et que je me suis présenté fièrement à mes premiers entretiens d’embauche, j’ai un peu déchanté. J’étais perçu seulement comme un petit jeune diplômé sans expérience au milieu de tant d’autres 🙁

Comme vous, je me suis donc fait mon expérience. J’ai appris de mes erreurs et j’ai persévéré.

Aujourd’hui, 11 ans plus tard, j’éprouve un peu de fierté en regardant en arrière. J’ai eu la chance d’appartenir successivement aux collèges exécution, puis maîtrise et aujourd’hui je fais mon petit bout de chemin au sein du collège cadre.

Je vais bien sûr vous épargner mon Curriculum Vitae mais je souhaite partager avec vous les 5 éléments qui , selon moi, font la différence pour réussir au travail.

Le savoir être

S’il y’a un élément à travailler et à mettre en avant pour réussir dans votre travail, c’est bien votre savoir être.

Mettez vous toujours à la place des autres, que ce soit votre supérieur, vos collègues ou vos clients. Quelle est l’image que vous renvoyez?

Il est important de marquer positivement vos différentes relations professionnelles. Pourquoi? Pour qu’elles aient envie de travailler avec vous et de construire des projets ambitieux. Pour cela, il faut établir des relations de confiance.

La confiance se mérite et se gagne. Pour cela, la bienveillance et la sincérité sont les maîtres mots. Soyez simplement quelqu’un de vrai, avec vos qualités et vos défauts. En cherchant toujours plus de productivité et d’efficacité, on oublie malheureusement que les relations professionnelles sont avant tout des relations humaines. Le secret du succès est pourtant connu, c’est en travaillant sur l’humain et sur l’esprit d’équipe qu’on arrive à des résultats exceptionnels.


Le travail d’équipe est essentiel. En cas d’erreur, ça permet d’accuser quelqu’un d’autre.

Bernard Menez

J’ai eu la chance de travailler dans plusieurs sociétés appartenant à des structures différentes. Je n’ai jamais adhéré à certaines stratégies de destruction d’autrui à des fins personnelles. Et c’est malheureusement encore monnaie courante. Avec du recul et de l’expérience, je peux vous assurer que même si le fait de marcher sur les autres peut avoir des résultats rapides, ces derniers ne perdureront jamais sur le long terme.

Il en va de même pour la critique. Faites vous confiance à des personnes dont la critique des autres est devenue le sport national? Pensez-vous que vos collègues vous fassent confiance dans le cas inverse?

Essayez d’être exemplaire en assumant vos défauts et en brillant par vos qualités. Vous êtes humain tout comme vos collègues. Soyez bienveillant avec les autres et ils le seront avec vous. Je vous invite à redécouvrir notre article sur la loi de l’attraction pour en apprendre un peu plus. Donnez envie aux autres de vous faire confiance et de travailler avec vous est essentiel pour réussir au travail.

Le savoir faire

Etre bien vu et bien intégré dans une équipe, c’est une bonne chose. Etre en plus efficace dans son travail, c’est encore mieux si vous visez une promotion.

Côté compétences, pour faire la différence, il vous faudra maîtriser des compétences dites générales (gestion d’équipes, de projets…) avec des compétences spécialisées (techniques, finances…).

Les compétences générales vous serviront à prendre du recul, à optimiser votre stratégie et moduler votre environnement selon les besoins. Ces dernières sont à approfondir si vous souhaitez évoluer dans une autre société ou un autre poste. En effet, un changement d’environnement implique souvent un changement de paradigme technique. Les compétences générales sont des compétences transverses qui vous serviront dans différents postes.

Les compétences spécialisées vous permettent de vous positionner en expert dans un domaine. Elles vous permettent de mieux cerner votre activité et ainsi d’optimiser vos actions. Plus vous serez spécialisé et plus vous serez « précieux » pour votre entreprise. Ce savoir faire vous permettra également d’être intégré systématiquement aux projets inhérents à votre spécialisation. Attention cependant à ne pas travailler uniquement une compétence spécialisée car cela peut porter préjudice à votre employabilité dans un contexte différent.

Ensuite, vos habitudes de travail impactent votre productivité. J’ai récemment lu La semaine de 4 heures: Travaillez moins, gagnez plus et vivez mieux !de Timothy Ferriss. J’ai ensuite appliqué certains conseils prodigués dans l’ouvrage et j’ai constaté un impact positif sur mon efficacité. Je vous invite ainsi à tester le principe de Pareto, la loi de Parkinson et de changer votre relation avec votre « boîte de réception ». Les effets sur votre productivité sont rapides et vous permettront de bien réussir au sein de votre travail.

Pour finir sur le savoir faire, ayez conscience que votre supérieur et que vos collègues sont dotés d’intelligence. En effet, et je le vois souvent, ce n’est pas parce que vous brassez beaucoup d’air en faisant beaucoup de bruit que les autres se disent « Wahou, toujours à fond celui la », bien au contraire. 😉

Accepter d’être bousculé

Parfois, certaines phrases nous marquent. Laissez-moi en partager une avec vous qui m’a fait réfléchir. Il y’a environ trois ans, je travaillais à l’étranger. L’entreprise qui m’employait a malheureusement cessé son activité. Le plan social pour aider les salariés à retrouver du travail fut l’occasion de nous questionner sur nos souhaits, nos qualités et nos défauts. Le Managing Director m’a alors dit : « Garde toujours tes écoutilles ouvertes comme tu le fais, cela t’ouvrira les portes que tu veux ouvrir ».

Aujourd’hui, cela m’arrive de repenser à cela. Quels traits de mon comportement a-t-il mis en avant? Quels impacts cela a-t-il eu sur ma vie professionnelle? Je vais profiter de cet article et de ce paragraphe pour vous faire part de ma réflexion.

Le premier élément sous entendu dans cette phrase est l’acceptation du changement. La société, nos entreprises et nous-même devons évoluer pour nous adapter aux différentes évolutions de l’environnement extérieur et non l’inverse. Cela signifie qu’il est inutile d’essayer de contrer les évolutions inéluctables de notre entreprise. Ma société avait choisi de fermer sa filiale à l’étranger. J’avais alors deux options, me révolter contre cette injustice ou m’adapter pour mieux rebondir.

Le changement peut faire peur et c’est ce qui suscite généralement de l’indignation. Cependant, le processus est toujours le même. En partant d’une situation « confortable » initiale, le changement induit une période d’inconfort avant de tendre à nouveau vers une situation stable.

Le changement est généralement mis en oeuvre pour que la situation finale soit plus pérenne que la situation initiale. Prenons par exemple l’arrêt du tabac, la zone d’inconfort est compliquée à surmonter mais la situation finale est beaucoup plus bénéfique que la situation initiale.

Ainsi, je vous invite à rester ouvert aux changements proposés par votre entreprise et même à être un élément moteur. Ce comportement ne peut qu’être bénéfique pour votre image. De plus, c’est dans ces situations qu’il vous est possible d’intégrer votre vision et votre savoir faire dans l’élaboration du nouveau paradigme.

Le deuxième élément, et non le plus facile, est l’acceptation de la critique. Fatalement, notre manière de penser, de travailler et nos résultats seront un jour critiqués. Personnellement, je réagis mal à la critique car je la prends trop à cœur. C’est seulement dans un deuxième temps que je parviens à l’analyser pour en tirer quelque chose de positif.

Lorsque nous sommes critiqués, c’est simplement que notre interlocuteur voit les choses différemment. Sa vision du monde est différente de la notre. La critique peut devenir alors vraiment constructive si vous parvenez à prendre du recul sur ces divergences. En effet, il vous sera possible de confirmer votre stratégie, de la changer ou de l’adapter pour qu’elle soit la meilleure pour votre entreprise.

Vous l’aurez compris, l’élément sur lequel j’insiste est l’ouverture d’esprit. Cette façon d’être vous offrira beaucoup d’opportunités et vous permettra de réussir au travail. En effet, vous ne pourrez que faire du sur place en n’acceptant aucune idée / méthode différente des vôtres.

L’amour du travail

Je vais certes enfoncer une porte ouverte mais plus nous aimons ce que nous faisons et plus nous le faisons bien.

Choisir un métier que l’on aime est essentiel à la fois pour être épanoui dans sa vie professionnelle mais aussi pour garder sa motivation sur le long terme.

Ensuite, dans notre quotidien, il y’aura toujours des tâches qui nous emballerons moins que d’autres. Pour cette dernière j’utilise la méthode du « faire comme si » décrite dans notre article : 5 outils de motivation efficaces pour réussir vos projets

Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie.

Confucius

Ensuite, il faut également garder à l’esprit que nos centres d’intérêt évoluent tout au long de notre vie. Ainsi, il ne faut absolument pas s’interdire d’accepter de changer de travail afin de rester cohérent avec nos envies. Cela nécessitera peut être de traverser une période difficile (formation, insécurité…). Le résultat, c’est à dire votre épanouissement, en vaut cependant la chandelle.

Notre ebook « Rédigez et résolvez votre formule du bonheur » peut vous accompagner dans cette phase de changement si vous hésitez à vous lancer 😉 (oui oui, je me fais de la pub). La méthode développée permet, entre autre, de réussir au maximum à votre travail.

Trouver sa voix prend du temps. Cela nécessite d’expérimenter plusieurs domaines mais surtout d’apprendre à se connaitre soi-même. Osez la réorientation et prenez le positif dans chaque expérience professionnelle que vous vivrez. Après tout, la vie n’est qu’une succession d’expériences.

Au final, si vous travaillez sur un projet professionnel qui vous correspond alors votre implication et votre réussite dans votre poste seront boostées.

Des relations de confiance

Lorsqu’on analyse un peu notre vécu par rapport à notre métier, on s’aperçoit rapidement que ce sont les relations humaines qui composent l’essentiel de nos journées.

En effet, que l’on soit commerçant, technicien, ingénieur ou autre, une activité existe car elle comble un besoin. A partir de ce constat, on déduit que la qualité de notre rendu correspondra à la compréhension d’autrui et de son besoin (en interne ou en externe).

Les différents écrits convergent vers deux aspects primordiaux pour bâtir et entretenir des relations de confiance :

  • Le premier élément est de parvenir à se mettre à la place des autres pour comprendre leur vision du monde et leurs attentes. Il nous est ainsi possible de construire des relations sur des bases saines. Pour approfondir ce sujet, vous pouvez découvrir notre article sur Nos quatre facultés fondamentales 
  • Le second élément est la recherche permanente de solutions gagnantes-gagnantes. Pour bâtir des relations de confiance, il est en effet essentiel que personne ne se sente lésé dans les différents accords.

Si ces aspects vous intéressent, voici deux livres excellents qui les développent :

Ainsi, dans l’ensemble de mes relations, j’aime jouer cartes sur table. Attention, la sincérité ne vous empêche pas d’être stratégique pour réussir au travail 😉

Il y a deux genres de personnes, ceux qui font le travail et ceux qui en prennent le crédit. Tentez d’être du premier groupe ; il y a moins de compétition.

Indira Gandhi

Le monde est petit, je pense que vous vous en êtes rendu compte. Ainsi, veillez toujours à conserver de bonnes relations. On ne sait jamais, si dans 10 ans vous vous retrouvez avec un ancien collaborateur en entretien, il est préférable d’évoquer avec lui de bons souvenirs plutôt que des mauvais.

Récemment, j’ai passé mes premiers entretiens en tant que recruteur. Ma vision a été totalement bousculée. En effet, j’ai vite réalisé qu’au delà d’un profil, c’est avant tout un nouveau collaborateur que nous recherchions. Notre choix final s’est arrêté sur la personne avec qui nous avons eu le plus fort feeling et ce même si d’autres candidats avaient plus d’expérience.

En conclusion, si vous souhaitez maximiser vos chances de réussir au travail, priorisez votre relationnel. N’oubliez pas la base, ce sont des humains qui collaborent avec d’autres humains, ainsi, vendez-vous comme un humain et non un produit 😉

Vous avez aimé? N’hésitez pas à partager et à liker cet article.

Retrouvez nos autres articles de notre blog :

Les images proviennent du site https://burst.shopify.com

A bientôt et soyez heureux !!

JB

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.